Les gens sont parfois embêtés lorsque l'on parle d'années-lumière afin d'indiquer la distance qui nous sépare d'un objet céleste. C'est évidemment très compréhensible car sur la Terre, nous parlons presque toujours que de kilomètres ou encore de miles. À l'échelle de l'univers, les kilomètres ou les miles comme échelle de mesure sont totalement ridicules et sans aucune utilité compte tenu des distances impliquées. C'est un peu comme si je vous disais de mesurer un voyage de voiture en nanomètres plutôt qu'en kilomètres. Le chiffre serait absolument inutilisable parce que beaucoup trop grand. C'est la même chose pour la mesure des distances dans l'univers.

Afin de rendre les chiffres exprimants les distances utilisables, il faut une unité de mesure adaptée à l'échelle de l'univers. Il s'agit des années-lumière.

 

Une année-lumière correspond à la distance totale

parcourue par la lumière en une année.

 

La lumière se déplace à la vitesse de 300 000 kilomètres par seconde.  Cela vous donne déjà une bonne idée de l'ampleur de cette unité de mesure pour les grandes distances.

 

Donc, une année-lumière correspond à :

A = Kilomètres parcourus par la lumière en une seconde

B = Une minute exprimée en seconde

C = Une heure exprimée en minutes

D = Une journée exprimée en heure

E = Une année exprimée en jours

 

Donc la distance parcourue par la lumière en une année est de :

9 460 800 000 000 Km

 

 

Si nous parlons d'une galaxie située à 30 millions d'année-lumière, et que nous voulons exprimer cette distance en kilomètres, nous devons faire le calcul suivant :

 

9 460 800 000 000  X   30 000 000 = 283 824 000 000 000 000 000 Km

 

Un chiffre insensé n'est-ce pas ?

 

Voilà pourquoi les années-lumière sont utilisées en astromonie à la place des kilomètres.