Le bélier

 

Premier signe du zodiaque, le Bélier est associé à l’aube, au printemps et à l’origine de la vie.

Une légende grecque raconte qu’Athamas, (voir Jason), roi de Thèbes et de Béotie, sur les conseils de sa seconde femme, Ino, voulut sacrifier ses deux enfants, Phrixos et Hellé.

Pour les sauver, Zeus, par l’intermédiaire de Mercure, leur envoya un bélier surnaturel à la toison d’or, et qui savait parler. Les deux enfants s’accrochèrent à son échine et s’envolèrent vers l’Orient, en Colchide.

En chemin, Hellé tomba dans la mer et se noya, à la frontière de l’Europe et de l’Asie, en un lieu appelé depuis Hellespont, ou mer de Hellé, aujourd’hui les Dardanelles. A son arrivée, Phrixos sacrifia le bélier et accrocha sa toison dans un bois sacré où elle fut transformée en or.

En astrologie, Aries , le Bélier, en tant que premier signe du zodiaque, est considéré comme le grand initiateur, rejetant l’ordre établi et le remplaçant par un nouveau, tout comme Jason avait combattu son oncle l’usurpateur et conquis la Toison d’Or. C’est le signe de l’esprit original, créatif, indépendant.

Le bélier était adoré comme tel en Egypte, et consacré à Amon, roi des dieux ainsi qu’en Grèce, où il appartenait à Zeus.

En Israël, on le sacrifiait à Jéhovah.

C’est non seulement le premier signe et donc le pionnier et chef du zodiaque, mais également un signe de feu, conduit par Mars, (Arès), dieu de la guerre.

Constellation du printemps et du commencement de l’année, le bélier conduit dans le ciel les troupeaux d’étoiles, et son astre le plus brillant, Hamal, était connu à Babylone sous le nom d’annonciateur de l’Aube et Etoile des Troupeaux.

<

Illustration  ©  http://hsci.cas.ou.edu/

 

 

Illustration  ©  http://hsci.cas.ou.edu/