Le cygne

 

Le Cygne est le pendant de la Croix du Sud dans l’hémisphère Nord. Evoquant une grande croix, cette constellation chevauche la partie septentrionale de la Voie Lactée.

Comme la lyre qui permit à Orphée de triompher des puissances des ténèbres, le Cygne auquel elle est souvent rattachée, est associé à la musique et à la mort. Personne n’a jamais entendu, à la mort de l’oiseau, le « chant du cygne » mythique, mais la légende est toujours vivace, tout comme Cygnus, le grand cygne blanc, vole éternellement vers le sud sur la Voie Lactée, en déployant ses ailes.

Cygnus fut d’abord un héros troyen tué par Achille, qui fut transformé au dernier moment en un cygne blanc, par son père Poséidon, le dieu de la Mer.

C’est aussi sous la forme d’un cygne que Zeus (Voir la généalogie des dieux)séduisit Léda. Le produit de leur union fut deux énormes œufs d’où sortirent Castor et Pollux, les Jumeaux célestes immortalisés dans le signe Gémini du zodiaque.

Zeus trompa aussi Némésis, la déesse grecque de la vengeance, et se métamorphosa en cygne blanc pour la séduire quand elle eut pitié de l’Aigle, Aquila, que le cygne poursuit à travers l’éternité dans la Voie Lactée.

Les étoiles les plus lumineuses de Cygnus forment la « Croix du Nord », Deneb, son étoile la plus brillante marque la queue, et Albiréo, le bec.

 

Illustration  ©  http://hsci.cas.ou.edu/

 

 

Illustration  ©  http://hsci.cas.ou.edu/