Les gémeaux

 

Figure familière du ciel, les Gémeaux font partie du zodiaque. De nombreuses cultures ont considéré ces étoiles comme jumelles – couple de dieux, d’humains, d’animaux ou de plantes. Situés entre le Cancer et le Taureau, ils furent immortalisés pour leur amour fraternel.

Zeus, sous la forme d’un cygne blanc étincelant, séduisit Léda, épouse de Tyndare. Le produit de leur union fut deux grands œufs dont l’un contenait Hélène de Troie, et l’immortel Pollux, les enfants de Zeus. Dans l’autre était l’enfant de Tyndare, le mortel Castor, et sa sœur Clytemnestre, qui plus tard égorgea son époux Agamemnon.

Castor, habile cavalier, et Pollux, (voir Leda) valeureux lutteur, étaient inséparables. Ils accompagnèrent les Argonautes dans leur recherche de la Toison d’Or, et calmèrent la mer en furie qui menaçait de faire chavirer leur bateau. Depuis, les marins les vénèrent.

L’apparition des boules de feu jumelles dans les mâts, appelées aujourd’hui Feux de Saint Elme –autre nom d’Erasme, évêque syrien de IV° siècle qui devint le saint patron des marins -, était une garantie contre la tempête. En revanche, une boule de feu unique représentait Hélène, sœur maudite des jumeaux qui avait causé la chute de Troie et annonçait une catastrophe.

On invoquait les Gémeaux dans la guerre comme dans la tempête. En 496 avant J.-C., alors que les Romains étaient en guerre contre Latium, les autorités décidèrent d’ériger un temple en leur honneur, bien qu’ils ne fussent pas dieux romains. Aussitôt, les Gémeaux apparurent et menèrent la cavalerie romaine à la victoire. Ce soi-là, on vit deux jeunes gens vêtus de pourpre faire boire leurs chevaux à une fontaine dans le Forum, et un vaste temple fut construit aussitôt.

Symbole de la dualité et de la coexistence du mortel et de l’immortel chez l’homme, ils se remplacent mutuellement chaque jour aux Enfers et dans l’Olympe, et représentent la Vie et la Mort pour les Romains. Leur origine remonte à l’Euphrate.

 

Illustration  ©  http://hsci.cas.ou.edu/

 

 

Illustration  ©  http://hsci.cas.ou.edu/