Hercule

 

C’est en été qu’Hercule se voit le mieux. Tête en bas, le héros se trouve entre Draco et Ophiuchus, son pied reposant sur la tête du Dragon. La Lyre le limite à l’Est, et la Couronne Boréale à l’Ouest.

Dans l’hémisphère Sud, où le héros est vu à l’endroit, on peut l’apercevoir de mai à août.

Cette mystérieuse figure appelée par les anciens Grecs « celui qui s’agenouille) et dont le pied repose sur la tête du Dragon qui garde le pôle Nord, devint plus tard le grand héros Hercule, dont le nom signifie peut-être « gloire de l’air ».

Revêtu de la peau de lion qui le rend invincible, il menace de son bâton, Cerbère, le chien monstrueux qui garde les Enfers.

Hercule accomplit ses célèbres « travaux » en punition d’avoir tué ses propres enfants dans un accès de folie. En voici la liste :

1. Le lion de Némée. Hercule fut envoyé à Némée tuer un lion monstrueux dont la peau était impénétrable aux armes normales. Il façonna une énorme massue avec laquelle il frappa le lion, puis il l’étrangla. Il déchira la peau de l’animal avec ses propres griffes et s’en revêtit, ce qui le rendit invulnérable.

2. L’hydre de Lerne. Le héros devait tuer ce serpent à neuf têtes qui vivait dans un marécage près de Lerne. Lors du combat, chaque fois qu’Hercule coupait une tête de l’hydre, il en repoussait deux, et il dut sa victoire à Iolaos, le fils de son demi-frère Iphiclès, qui cautérisa chaque plaie avec une torche pour empêcher les nouvelles têtes de repousser.

3. La biche aux pieds d’airain et aux cornes d’or. Consacrée à Artémis, elle vivait sur le mont Cérynie. Hercule devait la capturer sans lui faire de mal pour ne pas encourir le courroux de la déesse. L’ayant poursuivie pendant un an, il la blessa et la rapporta à Eurysthée qu’il accusa de la blessure, détournant sur celui-ci la colère d’Artémis.

4. Le sanglier d’Erymanthe. Un monstrueux sanglier ravageait la région du mont Erymanthe. Hercule reçut l’ordre de le ramener vivant. Chemin faisant, il combattit les Centaures puis il rentra avec l’animal chez Eurysthée qui, terrifié, se cacha dans une cuve d’airain.

5. Les écuries d’Augias. Augias, fils d’Hélios, possédait de nombreux troupeaux vivant dans des écuries qui n’avaient jamais été nettoyées. D’énormes quantités de fumier s’y étaient accumulées au cours des années. La tâche répugnante attribuée à Hercule consistait à les nettoyer en un jour ; il y parvint en détournant le cours des fleuves Alphée et Pénée au travers des écuries.

6. Les oiseaux du lac Stymphale. Ce lac, en Arcadie, abritait des oiseaux monstrueux au bec, aux ongles et aux ailes de fer, qui dévoraient les humains. Hercule devait les éliminer. Entrechoquant des cymbales d’airain pour les épouvanter, il les attira hors du bois et les tua l’un après l’autre à coup de flèches.

7. Le taureau de Crète. Un taureau géant et redoutable terrifiait la population de l’île de Crète. Sur les ordres d’Eurysthée, Hercule le captura et le ramena vivant à Tirynthe.

8. Les cavales de Diomède. Hercule devait ramener un troupeau de cavales appartenant à Diomède, roi de Thrace, qui les nourrissait de chair humaine. Hercule tua le roi et le fit dévorer par ses propres juments qu’il apprivoisa ensuite pour les ramener à Eurysthée.

9. La ceinture d’Hippolyte. Hippolyte, la reine des amazones guerrières d’Asie Mineure, possédait une belle ceinture convoitée par la fille d’Eurysthée. Hercule battit les Amazones, tua Hippolyte et s’empara de la ceinture.

10. Les bœufs de Géryon. Géryon, un géant à trois corps, vivait dans l’extrème-Occident avec ses troupeaux, aidé par un berger géant et son chien. Pour voguer sur l’Océan, Hercules emprunta la Coupe du Soleil, tua Gyréaon, le berger et le chien et ramena les bœufs à Eurysthée. Les colonnes d’Hercules (détroit de Gibraltar) marquent le point le plus occidental de ses aventures, les six premières étant localisées dans le Péloponaise.

11. Les pommes d’or du jardin des Hespérides. Les Hespérides étaient des nymphes de l’extrème-Occident, filles du Titan Atlas, qui soignaient un arbre sur lequel poussaient les pommes d’or. Hercule, ayant eu pour tâche de rapporter ces pommes, tua Ladon, le dragon qu gardait l’arbre.

12. Cerbère. La dernière tâche d’Hercule consistait à ramener Cerbère, le féroce chien à trois têtes , gardien des portes des Enfers. Descendu dans le Monde souterrain, il lutta corps à corps avec Cerbère et le traîna chez Eurysthée. Puis il le renvoya aux Enfers.

Pendant 3 ans, Hercule fut également l’esclave d’Omphale, reine de Lydie dont le nom signifie « nombril du Monde » et il devint son amant. Affublé de vêtements de femme et de bijoux, il vivait auprès d’elle et passait le plus clair de son temps à filer.

La légende est peut-être liée aux anciens rites de la fertilité de la Grande Mère, déesse, et de son fils, amant et esclave.

A sa mort, un nuage descendit sur les flammes de son bûcher funéraire, et, dans le tonnerre et les éclairs, il disparut aux yeux des hommes pour rejoindre les dieux.

Les lions ont toujours été associés au Soleil, et la peau de lion d’Hercule indique son appartenance aux héros solaires ; ses douze travaux, qui se terminent par la cueillette des pommes d’or et de l’immortalité et de la victoire sur la mort, ont été comparés au passage annuel du Soleil dans le zodiaque et au voyage de l’âme humaine .

Hercule est peut-être issu du héros assyrien Gilmagesh, qui vainquit Tiamat, le grand dragon du chaos.

 

Illustration  ©  http://hsci.cas.ou.edu/

 

 

Illustration  ©  http://hsci.cas.ou.edu/