La lyre

 

Cette belle constellation est dominée par Véga, l’une des étoiles les plus brillantes de la voûte céleste. On peut imaginer les cordes de la lyre tendues à travers le parallélogramme formé par les quatre étoiles qui l’accompagnent.

La lyre fut créée par Hermès, (Mercure chez les Romains), avec une écaille de tortue. Il la donna à Apollon, dieu de la musique et de la Divination, qui la plaça dans les cieux. La musique primitive imite souvent le rythme et les mouvements des animaux sauvages et des oiseaux, ce qui éclaire l’histoire d’Orphée, dont la lyre est représentée ici.

Orphée, « le musicien dont le chant a le pouvoir de charmer toutes les créatures, de rassembler les animaux sauvages et les arbres autour de lui, qui déplace les pierres et les falaises et triomphe des ténèbres », épousa Eurydice, la dryade qui mourut peu après d’une morsure de serpent. Accablé de chagrin, Orphée pénétra dans le royaume des morts et charma les maîtres des ténèbres par le chant de sa lyre.

Les Furies elles-mêmes pleuraient au son de sa musique, et Eurydice fut autorisée à revenir au royaume des vivants, à condition qu’Orphée sorte des Enfers devant elle, sans se retourner. Comme il n’avait guère confiance en la reine des Enfers, il tourna la tête pour s’assurer qu’Eurydice le suivait, et celle-ci disparut à jamais dans le royaume des morts.

Il aida également les Argonautes à conquérir la Toison d’Or en jouant de sa lyre pendant que le navire dépassait les sirènes et leur chant maléfique.

Orphée connut une mort affreuse des mains de femmes thrace, jalouses, les Ménades, qui le dépecèrent parce qu’il les avait dédaignées. Sa tête et sa lyre furent portées par les flots, de l’Asie Mineure jusqu’à l’île de Lesbos, dans la mer Egée, où sa lyre fut placée dans un temple et sa tête coincée entre les rochers, où elle donnait des oracles.

Orphée est « celui qui apporte la Culture », et le père du Mysticisme. A cause de sa mort violente, de sa descente aux Enfers et du courant religieux dont il fut à l’origine, il a été souvent comparé au Christ.

 

Illustration  ©   http://www.cyberwitch.com/Wychwood/Observatory/images/lyra.gif

 

Illustration  ©  http://hsci.cas.ou.edu/